Le Gosho

Le terme Gosho (go, préfixe honorifique et sho, « écrit ») désignent tous les écrits de Nichiren Daishonin, et sont considérés comme la base de l'enseignement du bouddhisme de Nichiren.

Nikkô Shonin, le successeur de Nichiren Daishonin, ne cessa de donner des cours sur le Gosho. Il écrivit :

Dans notre école, nous devons graver les gosho dans notre coeur et transmettre les enseignements essentiels de notre maître. Une fois que nous les aurons totalement maîtrisés, si nous en avons encore le loisir, nous pourrons étudier l'enseignement de Tiantai.

Malgré deux exils, des attentats répétés contre sa vie, des pressions constantes de la part du pouvoir et des années de privation au mont Minobu, Nichiren Daishonin ne cessa d'encourager ses disciples par succession de lettres et traités.

Le recueil d'essais doctrinaux, d'enseignements oraux mis par écrit et de lettres personnelles, rassemblé sous le titre Gosho, contient non seulement la doctrine, mais aussi l'esprit de son bouddhisme. Là, les principes intemporels du bouddhisme sont clarifiés du point de vue de l'illumination de Nichiren Daishonin, et la fougue ainsi que la compassion de l'homme lui-même en ressortent vivement.

Tiré de la préface à l'édition de langue anglaise du Gosho, Editions ACEP

Les Dix Ecrits principaux de Nichiren Daishonin

Parmi les centaines d'écrits de Nichiren Daishonin, dix d'entre eux sont considérés comme les plus importants :



› Vous pouvez commander les Lettres et Traités de Nichiren Daishonin sur le site de l'ACEP


joomla template